La révision des basiques

Qu’on se le dise, quand bien même la « mode », la « tendance » e les « collections » agissent sur nous comme de la poudre de perlimpinpin aux yeux, à sans cesse nous faire croire que nous allons porter, lors d’une nouvelle saison, un vêtement ou un style inédit. Mais si nous y regardons de plus près, les basiques de la couture et du prêt-à-porter ne font qu’opérer un cycle perpétuel.

Je m’explique. Nous avons toutes et tous été, à un moment donné, frappés d’une sorte de virus acheteur qui nous a rendu aussi voraces qu’un zombie de Walking Dead à la vue d’un H&M, un Zara, un Bershka ou de tout autre magasin de la grand distribution. Certes, et sans vouloir critiquer car je suis une grande consommatrice, quelle ne fût pas notre grande satisfaction de pouvoir porter le genre Gucci, le look Isabel Marant ou le style Alexander Mc Queen à moindre coût. Et pourtant, lorsque sonne le moment du renouveau, celui de la nouvelle saison, celui qui correspond parfois au printemps, et son nettoyage detoxifiant, force est de constater que cet excès de consommation s’avère être un désastre. Tant par le volume de rangement à devoir considérer que par l’empreinte anti-écologique que cela représente. Si nous nous penchons un peu sur les retombée polluantes de la production des vêtements de prêt-à-porter de grosse production, tant  par l’eau utilisée que les teintures et produits chimiques.

Comment procéder à une base solide de rangement ?

¹Choisir le bon moment pour le faire

Etonnamment, je dirais que votre disposition mentale doit être le premier facteur à prendre en considération. C’est logique, je ne me lancerai personnellement pas dans une réorganisation totale de mon dressing si je passe par une période fragile de ma vie. Par exemple, étant en train de perdre ma grand-mère, j’ai fais dernièrement le choix délibéré de me déconnecter d’Instagram pendant quelques semaines. Je ne me voyais simplement pas continuer une activité liée aux réseaux sociaux pour ne véhiculer que de la tristesse et aucune énergie positive vis-à-vis de ma petite communauté. Et bien, je ne me serai pas non plus lancée dans ce travail… Pourtant, peu après, cette action s’imposait à mes yeux comme une évidence.

Donner un coup de frais ! Mettre de l’ordre dans ses affaires comme on pourrait le faire dans sa tête ! Juste évident…

Et puis, il faut pouvoir se concentrer. Car comme le dirai une certaine Mari Kondo, si vous armoire est bien rangée, elle le restera pendant des années. Un bon schéma de classification reste ! Promis, je l’ai testé !!

²Dresser un inventaire préliminaire

Comme on le ferait dans un grand magasin, bloque de papier et crayon gris en main, notez vos basiques et ce dont vous avez besoin par type d’activité.

  1. Travail
  2. Loisirs
  3. Sport
  4. Soir

Puis, commencez à jeter. Gardez cependant dans des cartons ou bacs correspondant aux points susmentionnés les pièces que vous souhaitez remettre après les avoir nettoyées. Et notez aussi… car loin de moi l’idée de vous dire que acheter c’est mal. Notez les pièces qui vous manquent mais qui resteront pour longtemps dans vos tiroirs.

Organisez géographiquement votre armoire

Cela prendra passablement de temps mais essayez de regrouper par thèmes vos vêtements et surtout par parties de votre anatomie. Par exemple, une série d’étagères dédiées uniquement aux tops et hauts de corps (chemises, pull, T-Shirt). Une penderie que pour les jupes et un tiroir de jeans. La lingerie et les vêtements de nuit séparés. Evitez de vous éparpiller.

Gardez, et cela est très très pratique, la version « autre saison » en haut des armoires dans des bacs transparents.

Créez un schéma de vos habitudes vestimentaires

Observez-vous et voyez comment vous vous habillez. Si par exemple vous utilisiez beaucoup de tenues de sport, mettez-les près de vos sneakers et de votre sac de sport; vous éviterez ainsi de courir d’un coin à l’autre de votre dressing et gagnerez du temps lorsque vous devrez vite partir pour la salle de sport !

Pareil pour la lingerie fine et vos collants et chaussettes car lorsque vous vous vêtirez, ces parties sont celles que nous couvrons en premier. Inutile de sautiller toutes nues dans la chambre pour trouver une paire de collants.

Enfin, revoyez votre style avec plus de minimalisme

Soyons honnêtes, on se fait parfois clairement manipuler par la mode et nous portons quelques fois des tenues qui ne nous vont pas du tout et qui morphologiquement ne sont faites que pour peu de filles dont nous ne faisons pas partie. Mais aussi, nous cédons aux « must have » de façon idiote sans prendre conscience qu’il s’agit d’un comportement totalement anti-éco-responsable et éphémère puisque toutes les tendances trop extravagantes ne sont là que pour être testées mais ont peu de chance de revenir un jour.

Alors que les basiques, faits dans des tissus nobles et parfois à un coût plus élevé, ont peu de chance de disparaître. Au contraire, si vous consultez régulièrement Pinterest ou achetez les magazines des nouvelles collections de haute couture, vous ne pourrez que constater que :

Le manteau en laine gris, bleu marine et camel a toujours existé.

La jupe crayon n’a jamais disparu.

On a toujours porté la jupette trapèze (en jeans, en daim en laine).

Le pull en cashmere et sa version col roulé est une base solide qui ne disparait pas des standers.

Le pantalon droit, le flair, le chemisier en soie noir ou blanc, la robe fourreau, les bottes droites en cuir à talon épais… n’ont fait que le tour de la mode mais reviennent et reviendront toujours.

Bref, vous avez un trésor dans votre armoire et ne le voyez même plus !

Alors on achète pour se donner l’impression de porter du neuf, comme si on se renouvelait sans cesse, alors qu’il ne suffit  de changer vos accessoires et apporter quelques pièces par-ci par-là mais que la base est toujours la même.

Mon petit conseil

Ne troquez jamais vos pièces ultra féminines pour d’autres plus récentes mais plus « mode ». Vous ne pourrez que vous désoler des les avoir bazardées alors qu’elles vous allaient comme un gant alors que ce pantalon 3/4 droit et large en jeans avec ces baskets ultra épaisses ne font que vous alourdir ! De plus, on a jamais vraiment beaucoup de succès dans la rue en étant « stylées comme un Pinguin » plutôt que féminines et sobres, portant des pièces qui vont à notre morphologie.

  • Je vous conseille aussi de choisir les tons unis, doux et classiques. Vous aurez de quoi les twister avec des accessoires !

Un chapeau (de qualité), un joli carré de soie en léopard, un sac à main de qualité… et le tour est joué !

Et, par pitié, évitez de porter par exemple une casquette gavroche si elle vous va comme le tablier à une vache. On porte ce qui nous va et pas ce qui se porte ! Les blogueuses n’ont pas la science infuse du look. Parfois, elles aussi se trompent et glissent dans le « fashion faux pas ». Ne commettons donc pas cette erreur.

  • Restez Fé-mi-ni-nes !!! La rue n’est pas une randonnée, on peut bien porter du classique et des talons une journée non ?? Pas besoin de déambuler toute la journée en UGG et sac à dos de rando, casque de velo et pèlerine de cycliste (beurk !!).
  • Parfumez-vous et sortez toujours avec des vêtement impeccables et les cheveux faits !

Ben oui, ça peut paraître dingue, mais je trouve que d’une manière générale, les gens se négligent un peu et cela se voit… ou se sent (ahahah !).

Rien de tel que sentir un bon parfum d’homme ou de femme qui vient de passer à coté. Ou de linge propre et frais ! Ça aussi c’est la base.

La tenue, au goût du jour mais « basique »

Une jupe taille haute en velours côtelé qui revient très en force cet hiver. Un chemisier en léopard (pièce que j’ai toujours gardée dans ma garde-robe) et des low boots « godillots » qui viendront très vite détrôner la ranger épaisse trop vue. Un manteau intemporel et un grand chapeau bleu marine Fedora pour donner du caractère à la tenue et… aux jours gris qui nous attendent.


Debrief du look :

Fedora (chapeau) : Lack of Color

Col roulé et chemisier : Manor (ancienne collection personnelle)

Jupe taille haute velours côtelé bleu : Brandy Melville, Genève

Veston : Top Shop Petite

Sac vintage : Chanel

Godillots : Iro (nouvelle collection)

Bijoux : Rita & Zia (mon coup de coeur ♥pour donner une touche Boho rock à l’hiver)

Low boots : IRO


J’ai été contente de réécrire pour vous et vous embrasse. A très vite pour un article dédié à la déco et plus en particulier la touche « Art déco » qui vient titiller nos envies de bricoler. Je vous donnerai quelques conseils pour y parvenir.

Je vous embrasse et bonne semaine.

Suivez mes idées de tenue sur Instagram et sortez de la routine !!!

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*