Inspiration velours à Santorin

C’est vendrediiiiiiiiiiiii !!! Je vous vois sourire, vos pieds se mettent à danser discrètement dans le métro, le bus… vous chantez à tue-tête dans la voiture et les papillons commençent à tournoyer dans le ventre !

Le vendredi sonne le glas de la semaine !! Et avec lui, nous oublions nos réveils difficiles, nos obligations et les gens que nous nous efforçons de supporter, pour le boulot. Avec lui s’en iront les réunions, les tic-tac de la montre, les embouteillages, la frénésie du bureau, les maux de dos, les maux de têtes, les maux d’amours, les mots prononcés dont on ne croit pas la moitié… Le vendredi emportera hypocrisies et tristesses étouffées.Il sera celui qui ne laissera plus aucun élément perturbateur venir s’interposer entre vous et le samedi… la détente, les amis, un bon livre, un bon vin, un bon film, une matinée d’amour dans les draps. Ce vendredi, vous vous battez pour lui chaque jour que Dieu fait et il est enfin là.

Qu’il soit bruyant et assourdissant sous les sonos puissantes d’un club rythmé par une bonne house ou encore subtilement tranquille en famille, entre amis ou avec une solitude que l’on accueille à bras ouvert, c’est le vôtre, c’est le nôtre et pour une fois, il se laisse diriger par nous et non le contraire, comme tous les autres jours de cette foutue semaine qui se termine enfin !!

Chères lectrices, chers lecteurs,

Je suis très heureuse de vous souhaiter un merveilleux TGIF (Thanks God It’s Friday)…

Pour le week-end, on oublie aussi les tissus blafards et impersonnels, les coupes et modèles uniquement créés pour le travail, comme ces bleus des travailleurs en usine ! Nous ne serons plus ces petits soldats qui suivent bien sagement un code vestimentaire qui ne nous séduit pas plus que le menu de la cafétéria du boulot !!

On veut plus de personnalité et ça tombe bien car j’ai eu envie de vous parler de « velours » pour le week-end à venir.

Mesdames et Mesdemoiselles, ce week-end sortez vos atouts de douceur et mystère avec un inconditionnel qui ne mourra jamais : le velours !

C’est depuis Santorin en Grèce que j’ai mis à l’honneur une robe que vous adorerez, j’en suis sûre, car non seulement sa coupe est quasi parfaite, mais son prix aussi car c’est un modèle de H&M, encore disponible en magasin je précise bien, au prix très très très doux aussi.

Vert espoir et décolleté enflammé

Je ne sais pas vous, mais le froid me donne envie de réchauffer l’atmosphère. Plus il fait gris et plus les couleurs s’évanouissent dans le gris de l’hiver, plus j’ai envie d’ajouter du relief à mon look. Avec cette robe, pas de doute, on détonne ! Et puis avec elle, je n’a pas eu envie de baskets ou de chaussures plates… Non, j’ai eu envie de féminité et simplicité aussi en chaussant une très jolie pair d’escarpins « bijoux » provenant de chez ZARA.

L’attrait du velours

J’imagine que, comme toute sensibilité, celle-ci peut peut-être en attirer certaines et en laisser d’autres dans l’indifférence. Pour moi, le velours, c’est une scène d’un film. C’est « Autant en emporte le vent« . La scène mythique où Scarlett O’Hara s’évanouit dans les bras de Rhett Butler et que ce dernier la porte dans ses bras. Sa robe était rouge sang et évidemment en velours. Elle était superbe ! J’ai vu cette scène toute petite et ne l’ai jamais oubliée… pour moi cette matière sera toujours un rappel de ce merveilleux film hollywoodien.

Robe • H&M

Chaussures • Zara

Bijoux • Rita & Zia, dent de requin

(et médaillons issus de ma collection personnelle grecque)

A vous de jouer les Scarlett pour ce week-end qui n’attend plus que vous !

Enjoy… je vous embrasse !