Mon look « Mediterranement » en combinaison sur fond d’oeuvre d’art

Holà chicos ! Voilà une pièce qui ne pourra pas vous échapper ce printemps, « La Combinaison« !

Dans cet article, j’ai appliqué le même principe que l’avant dernier « Vichy Catalan » : tenue, mais aussi un lieu, de l’art même ! Ben oui, parce que les fringues, ça intéresse pas tout le monde, alors un peu de culture au passage ne peut faire de mal à personne !

La toile de fond : Le mur de Joan Fontcuberta

Si vous avez l’occasion de vous balader dans les rues de Barcelone, dans le quartier Gothique, au détours d’une ruelle ou à la fin d’une grande place se trouve ce mur de catelles. A côté d’un bar (il y a toujours des bars partout à Barcelone !!! ahahah), ce simple mur, qui est en fait une oeuvre d’art, s’y trouve modestement. Mais ne vous y trompez pas, les touristes sont là pour le photographier.

« El mon neix en cada besada », Joan Fontcuberta, 2014 (Le monde naît dans chaque baiser)

De loin, on voit un baiser, charnu et engagé, rond et aux couleurs sensuelles de l’amour. De près, il s’agit d’un mosaïque composé de photos.

Cette mosaïque a été réalisée avec l’accord et la contribution volontaire de milliers de personnes anonymes, des badots même. Ces personnes ont apporté leurs images personnelles et intimes que l’auteur a nommé « moments de liberté ».  Cette oeuvre fait partie intégrante du projet de commémoration du tricentenaire du siège de Barcelone de 1714.

Et sous la plaque nominative de cette oeuvre, on peut lire une citation de Olivier Wendell Holmes qui dit ceci : « Le bruit d’un baiser n’est pas aussi assourdissant que celui d’un tir de canon, mais son écho est plus long« .

C’est ici que j’ai choisi le lieu de mon shooting car, à cet endroit bien précis, dans cette ville si ouverte à l’amour, à la liberté, aux bruit des baisés assumés, j’ai aussi partagé l’avis de Joan Fontcuberta que, effectivement, « le monde naît dans chaque baiser ». Car c’est bien ce premier acte qui nous unit, même pas celui de l’acte intime qui s’en suivra, car il peut très souvent être malheureusement effectué sans amour ni sentiments, mais le « baiser », lui sera toujours le point de départ de tous nos actes dans le futur ! Et si j’entends parfois de la part des jeunes gens que l’amour est en train de disparaitre, je voudrais que nous nous remémorions tous un baiser d’amour qui a compté et compte encore pour nous aujourd’hui. Car l’amour ne mourra jamais et ses baiser encore moins !

The Power of love.

La combinaison sans le plein d’essence avec !

A « Barna » (c’est comme ça que nous, les catalans, appelons communément Barcelona), il fait souvent très chaud. La ville est pleine à craquer et ce n’est, même si ça m’écorche de le dire, pas toujours très propre ! Mais c’est une ville qui ne dort jamais ! Un grand nombre des membres de ma famille a travaillé dans des secteurs de l’industrie nocturne de cette ville.

J’ai même un oncle qui a tenu une boite de nuit durant des années « la Pipa » (la Pipe… sans jeu de mot, ce qui ne serait pas le cas dans un film de Pedro Almodovar, qui nommerait les choses telles qu’elles sont, avec le son et l’image en plus hahahah Oleee !) alors oui, je confirme, cette ville vit le jour, mais surtout la nuit. Son énergie est sans fin et je l’aime comme un membre à part entière de ma famille. Ce que j’aime à Barcelone, c’est qu’on se sent dans un village alors que la ville grouille de monde. J’aime aussi que nous ayons accepté ses erreurs du passé pour en faire des points architecturaux importants. J’aime notre culture, nos fêtes ancrées et la modernité de ce que nous en avons fait ! Bon, stop mon côté chauvin s’enflamme ! Pardonnez-moi ! Ahahahahaha !

Pour toutes ces raisons, des vêtements ont été conçus depuis des années afin de s’adapter à cette ville, à son climat, à ses distances de parcours à pied…

Je voulais en parler car ils se composent de classiques que j’ai souhaité « twister » avec une pièce must have printanière.

Les sandales « Castaner »

Les modes passent et nous tombons toutes dans le « panneau » de chaussures d’été presque importables ! Et c’est quand il fait 40 degrés que nos pieds se compriment dans une sandale qui n’a pas prévu le coup que, à 05h00 du matin en plein centre de Barna, nous réalisons que nous ne remonterons jamais ces foutues Ramblas sans perdre un orteil ! Alors même si je suis folle de shoes, je porte la sandale Castaner depuis mes 15 ans !

INIMITABLE ! Les catalans repérons à dix mètres les copies 😉

Cette chaussure « sandale » résiste à tout! De plus, elle rendra votre silhouette féminine et fraîche. Je me souviens encore des premières fois que je les ai portées à Genève. Je n’ai pas eu longtemps l’exclusivité en les portant car très vite la genevoise a copié le style catalan pour l’intégrer à sa garde-robe estivale.

Par contre, si je peux me permettre un petit conseil mesdemoiselles et mesdames, choisissez Castaner et pas des copies ! Ces chaussures conçues depuis une centaine d’années par une famille au savoir-faire incomparable se tiennent parfaitement et ne s’affaisseront pas comme pourrait le faire une copie. Par contre, le prix est d’entrée lui aussi différent. Mon astuce pour les laver et les conserver ainsi longtemps : nous utilisons depuis toujours une brosse à dent et de l’ammoniaque pour les rendre propres et blanches comme au premier jour ! Enjoy !

Il y en a de toutes les couleurs, tailles et hauteurs. Et les tissus et finitions sont un régal ! Et si vous êtes dans la tranche d’âge de la vingtaine et moins, mesdemoiselles, sachez que ces chaussures sont portées par toutes les jeunettes catalanes.  « Non non, ce ne sont pas des shoes de mémères, mais bien un must have en Catalogne ! »

Mon petit panier en osier

Hors de question pour moi de me balader dans mon pays avec un sac de marque prestigieuse. Premièrement parce que mes amis et proches n’ont pas toujours les moyens d’investir deux mois de salaire dans un sac de luxe et de toute façon, ils n’en voient pas l’intérêt. L’argent, c’est fait pour les tapas, les sorties avec les amis et les voyages ! En tout cas pour eux. Deuxièmement, parce que c’est un vrai attrape « pick-pockets »… On se met donc à l’osier, qui en plus est super tendance cet été.

Je choisis mes paniers sur les marchés, supermarchés et en boutique parce qu’il y en a partout; par contre sans logo kitsch dessus s’il vous plaît ! C’est juste un cabas pour les courses, ahahah ! Mais j’adore… ça fait si été, si solaire, si léger et si facile.

Et la combinaison alors ?!

Ce modèle est de « Mare di Latte » et je l’ai acheté chez La Purisima, boutique à Minorque.

Ceinturée avec une corde pour rappeler l’esprit marin et la Méditerranée bien sûr, mais c’est aussi à tomber par terre avec une grosse ceinture !

J’aime ce combo car non seulement il change de l’ordinaire mais il est méga confortable en plus. Sur ces photos, cela faisait deux jours que j’étais en voyage et malgré des heures interminables de bateaux sur la Méditerranée entre les Baléares et Barna, je me suis sentie à l’aise, trendy, fraîche et… HAPPY !

Alors ? On l’adopte ? Yessss

Pourquoi « Mediterranement » ?

C’est un état d’esprit adopté par tous les méditerranéens. Du Maroc à l’Espagne en passant par la Turquie, la Grèce et l’Italie, nous sommes tous unis par ce même mood, ces mêmes eaux. La vie lente et saine, l’amour de la famille et des amis, le partage, la diversité des cultures, la bonne cuisine. Le bruit d’une fête autour d’un barbecue, une bière (bien sûr, une Estrella Damm), des rires, un bateau sur lequel nous restons des heures, mouillant sur les eaux bleues. La musique, le bronzage, la mer, le tuba, la déco gypset des Baléares….yessss l’été arrive on le sent !!!

Et notre fête de la San Joan, (la Saint Jean),  que l’on fête au solstice d’été. Ici un petit clip qui vous montre ma Minorque adorée !

Et puis notre ami Jean Reno et son film « Les petites coses »,  (les petites choses en catalan) qui nous rappelle aussi son rôle dans le Grand Bleu… c’est tout ça la Méditerranée et même plus et je suis fière de faire partie de cette grande famille.

Et n’oubliez pas que… tout commence par un baiser ! Un vrai, un baiser d’amour ! Avis aux destructeurs de romantisme, amour, amitié et passions.

L’amour est indestructible ! Muaaaaaaaaaaaaaaaaa ♥

(Visited 87 times, 1 visits today)

2 commentaires

  1. Lady Zorro

    Hello la belle!

    Comment vas-tu?
    Ca faisait longtemps que je n’étais pas venue te voir!

    J’adore ta combinaison, surtout ta manière de la porter et de accessoiriser avec une ceinture noire!

    xx
    Sarah
    http://ladyzorro.fr

    Répondre
    1. patricia

      Heyy coucou!
      C’est vrai ça ! Contente d’avoir de tes nouvelles, moi je vais super bien et toi ?
      Un gros bec

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*