Parlons design : La lampe « Cesta » de Miguel Milà

Il y a des objets, que l’on voit depuis « tout petit » et qui nous suivent pendant un bon bout de temps qui sont là, présents et intemporels, jusqu’à ce que l’on se pose la question : « Quelle est son histoire ? ». J’aime comprendre l’origine de la décoration et même plus, des objets de design et leur cursus. Dans cet esprit,  j’ai voulu faire quelques articles à propos de ces objets qui ont une histoire, un nom, un vécu, un ou des créateurs, et qui méritent qu’on aille chercher dans leur histoire. Et pour ne pas seulement voir leur premier aspect, « esthétiques » mais aussi leur âme.

Le premier objet dont j’ai voulu parler, et que vous avez certainement dû voir un jour, est la lampe « Cesta » du créateur catalan Miguel Milà, rééditée par Santa & Cole.

La lampe Cesta

Son créateur :

Miguel Milá, Barcelona, 1931

Ce créateur catalan est le digne représentant du « diseño español« . Membre pionnier de la génération du design des années 50 qui a édité des meubles et lampes qui sont devenus de véritables « classiques » dans le monde du design et de la création d’objets.

Né dans une famille aristocrate catalane dans laquelle l’artistique était déjà plus qu’une prédisposition, dès lors que les ancêtres de Miguel Milà ont notamment attribué à Antonio Gaudi la casa Milà plus connue sous le nom de « la Pedrera ». Il commence à travailler en tant que architecte d’intérieur dans le studio de son frère, Alfonso Milà, et Federicco Correa. Ce fût dans une période de grosse crise, fin des années 50, que l’Espagne entra dans la phase dite du « design industriel« . Il n’existait pas à cette époque d’industries et tout était pratiquement artisanal, voire « fait main« . C’est donc dans ce cadre et cette atmosphère de création que Miguel Milà se sensibilisa en développant le sens du toucher. Il se rapprocha des techniques plus traditionnelles dans l’élaboration de ses projets.

Ce sont d’ailleurs deux particularités très visibles et très marquées lorsque nous nous trouvons face à une lampe Cesta. Visuellement, son style industriel est évident, puis, au toucher, elle se révèle être d’un vrai plaisir tactile. Ses arrondis, la noblesse de son bois et du travail lisse. Le globe en verre opalin est granuleux et délicat, rendant la lumière tamisée et douce. J’adore cette pièce ! Pour nous les catalans, c’est un objet très emblématique que nous avons la chance d’acquérir de nos jours encore, grâce aux rééditions de la marque « Santa & Cole« . Ce fût le premier objet qui entra dans mon salon espagnol et j’en suis très fière !!

 

Année de naissance :

Cesta, créée en 1964. En savoir plus sur « la movida », époque de création espagnole.

Que veut dire son nom : 

« Cesta » en espagnol veut dire corbeille, cabas… Car en effet, cette lampe se porte comme un cabas, grâce au fait que son créateur l’a pensée comme pour être portée par une anse en bois, soutenant le globe en verre blanc.

Sa composition :

Sa structure est en bois de Pinus Merkusii. La particularité de ce bois est qu’il a été tordu, travaillé, cambré, comme une chaise Thonet. Cette technique, perfectionnée par Michael Thonet dans les années 1850, posera d’ailleurs les jalons de la fabrication industrielle. Abat-jour en verre blanc opalin ou en polymère technique blanc opalin.

Ses dimensions :

Elle existe dès lors en deux modèles, un grand et un petit. Ce qui est très esthétique car le petit modèle habillera magistralement une simple bibliothèque. Quand au grand modèle, il est magnifique simplement posé sur un sol blanc !

 

Où la trouver :

A Genève, chez teo jakob.

Achat en ligne chez Santa & Cole.

 

Les autres modèles de la gamme :

Cette lampe a notamment été déclinée de plusieurs façons. Murale, avec un bois différent. Plus petite ou encore métallique. A vous de choisir laquelle sera la vôtre !

 

Je vous la suggère :

Dans une décoration méditerranéenne bobo chic année 70. Dans un décor minimaliste et moderne pour que toute l’attention soit portée sur elle. Posée sur un meuble ou encore à même le sol elle va partout et s’adapte à tous les styles. C’est la particularité de cette pièce qui fût créée dans les années 60, mais aux influences industrielles, elle va se prêter à plusieurs rôles. Le moderne et le design. Le méditerranéen, tendance Ibiza hippie. Et même scandinave… En en faisant l’acquisition, vous ne pouvez pas vous tromper.

Sur fond noir

Ici dans un salon à Ibiza

Plutôt dans un décor scandinave

Arrière-fond design et industriel, très catalan !

On peut reconnaitre les jardins patios aux briques rouges de Barcelone.

La catalane que je suis vous souhaite un très bon lundi, une merveilleuse semaine. Et comme le soleil se cache un peu ces temps, profitez-en pour lire mon blog… avec un bon thé ou un café chaud ! J’ai toujours autant de plaisir à écrire pour vous et j’espère le faire le plus longtemps possible ♥

(Visited 54 times, 1 visits today)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*