Un cowboy chez les anges…

Wham !

L’époque Wham ! Quelle énergie, cette musique aux sons marqués et positifs… Quand je veux danser comme une folle dans mon salon et que je suis de bonne humeur, je me mets toujours cet album ! Adrénaline pure !

Depuis ce matin, je pense à lui. Je n’avais pas envie d’écrire que ce fût son « Last Christmas« … Je n’avais pas envie de rendre cette journée encore plus triste. Je regarde les photos de lui à sa grande époque et je ne veux garder que cette sensualité puissante. Ces rythmes saccadés, ses lunettes aviateur vissées sur cette tronche… Sacré tronche ! Perfecto, guitare… et son mouvement frénétique lorsqu’il chantait « Faith« … Alors non, je ne veux pas que se soit son dernier Noël. Je n’ai pas envie de penser qu’il est mort un 25 décembre alors que la plupart d’entre nous étions près des nôtres. Il reste sa musique et sa personnalité pour toujours. Il était le genre de chanteur que l’on écoute souvent. Du coup, on le croit éternel. Mais comme un James Dean, il va emporter avec lui son sex-appeal mais nous le laisser bien ancré à l’esprit. C’est pour cela aussi que je n’ai pas envie de lire ou savoir pourquoi, comment et ce qu’il était devenu. Il reste comme je l’ai toujours vu.

L’époque des Top !

C’était l’époque où les Top models, les Supermodels même, du nom de Linda Evangelista, Cindy Crawford, Christy Turlington, Naomi Campbell et les autres régnaient en déesses sur les podiums et leur Dieu ne pouvait être que lui. Pour la petite histoire, ces Supermodels étaient de vraies stars, nos murs de chambre étaient maculés de leur visage sur les cover des magazines. Un jour, les créateurs ont décidé que le nouveau top model serait une femme quasi anonyme afin de ne pas attirer l’attention sur elle plutôt que le travail du couturier. Je m’en souviens, j’étais ado et je n’y croyais pas. Ils ont fait ce clip « Too funky » que nous regardions des étoiles plein la tête, en boucle. Quel glamour !

Dans ce clip, elles étaient toutes là, dans un défilé où l’on retrouvait notamment la fameuse robe bustier Moto de Jean-Paul Gaultier et d’autres créateurs comme Thierry Mugler. L’actrice espagnole Rossy de Palma s’était aussi prêtée au jeu.

Le clip pour nous souvenir, c’est si bon cette folie retrouvée …

 

 Et Freedom bien sûr… on ne s’en lassait pas quel groove !!!

Je me vois dans les booms quand j’étais une gamine, nous devenions fous d’entendre les paroles de ses chansons un peu interdites. Et quand venaient les slow… Mon dieu, je ne sais pas si de nos jours (me voilà parlant comme une vieille dame !), vous avez l’occasion de danser comme nous le faisions encore en 1990. « Careless Whisper » : la chanson démarre et Boum ! c’est directe le coup de foudre ! On flanche littéralement dans les bras de son cavalier car cette mélodie est l’amour, la passion, la sensualité à vous en faire perdre la tête lorsque la chanson est finie… Alors d’une certaine façon, j’ai de la peine mais je suis heureuse d’avoir eu ce flash-back qui m’a fait frissonner. Ce slow m’a rappelé tant de soupirs et de rêves amoureux. Ecoutez-le et laissez-vous emporter. Mais aussi « Father Figure » à réécouter absolument !

Nous vivons une époque dans laquelle l’amour n’a pas la part belle… Etre romantique encore moins. Nos soucis et l’actualité ne laissent plus beaucoup de place aux sentiments et réécouter cette musique nous rappelle qu’il n’y a pas si longtemps, la seule chose qui comptait n’était pas le nombre d’amis sur Facebook ou si nous étions fauchés ou pas. Seul l’amour et le flirt comptaient ! On se cache derrière des masques pour ne pas montrer la passion et s’ouvrir aux sentiments. Et ce slow, c’est juste le soupire d’une époque où tout était exagéré en amour. Les films, la musique, les séries pour ado, les groupes… Etre à fond n’était pas une honte ! Alors merci George ! J’ai fermé les yeux et je me suis revue à mes 14 ans, le cœur battant la chamade en écoutant tes slows la tête pleine de papillons.

George Michael doit rester immortel. Il nous donne la force de croire au rêve comme sa musique. Il était exceptionnel donc, immortel ! Il doit rester immortel aussi car cette énergie ne doit pas disparaître. Je n’ai pas eu envie de l’écouter aujourd’hui, mais il m’est venu cette chanson en tête,,, Peut-être pas la plus connue non, « Cowboys And Angels« , à l’époque où les Top models tournaient dans ses clips. Mais cette chanson me fait penser que c’est ça… un cowboy chez les anges. Et je suis sûre qu’il est en train de mettre le feu là-haut ! Par contre, il aurait peut-être dû donner quelques explications sur sa façon de mettre le feu dans ses chansons. Mais après tout, Dieu ne nous a-t-il pas donné la séduction pour quelque chose ?

Le clip de « I Want your sex »

Cette année 2016 aura été marquée par le fait que les dieux ont peut-être décidé de reprendre un peu du talent qu’ils nous avaient distribué ici-bas… nous sommes bien orphelins de ces hommes qui ont inventé la musique actuelle, David Bowie, Leonard Cohen, Prince et son Purple Rain. Les voilà repris. En tant que passionnée de musique, ce soir j’ai les yeux un peu brillants car cette époque était la mienne et elle s’envole un peu trop vite !

Le clip de « Faith »

Et ça… c’est le genre de clip et de musique qui nous remets le sourire aux lèvres. Il est peut-être temps de ressortir le vinyle et d’inviter à danser son autre moitié dans un slow à la mémoire d’un homme devenu dieu grec… Georgios Kyriacos Panayiotou.

(Visited 41 times, 1 visits today)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*