Rita & Zia, pour la petite histoire…

Premier contact

J’ai eu un coup de foudre instantané pour ces bijoux dès leur sortie. Cela devait être plus ou moins entre 2006 et 2007. Je portais les « crânes » en bague et bracelets et ce côté rock, gypset faisait un effet fou partout. En Espagne, mes amies me demandaient… « Mais où ? Où ? », le regard frisant l’hystérie.

Mais je ne suis pas restée exclusive longtemps vu le succès fulgurant de la marque et ses nombreux modèles foudroyants. Quel impact et quelle fierté de porter des bijoux genevois de telle qualité. Et ce qui est cool, c’est ce côté « bobo chic » que l’on n’attribuerait pas immédiatement aux genevoises. Et bien oui, les genevoises aussi savent jouer les bobos. Il n’y a pas que la parisienne… A Genève aussi, les femmes peuvent être un peu bohème. Elles maîtrisent très bien ce look en lui ajoutant la classe en plus. Genève aussi dépote et peut claquer !! Cocoricooo ou bien !

Quand tu portes Rita & Zia, c’est un peu appartenir à une communauté qui dit : « Peace and love man !« . « Je vais au Yoga… !« . « Me dis pas ce que je dois faire, je fais comme je veux et vais là où le vent me porte ! » Freedom attitude et ça, c’est made in Geneva ! Et oui Madame ! Et comme je suis quelqu’un de résolument libre, j’ai adhéré tout de suite.

La signification de la marque « Rita & Zia« 

« Rita » en hommage à Sainte-Rita, patronne des causes désespérées et « Zia« , qui veut dire « tante » en italien, rappelant à la créatrice Sandrine Barabinot, ses origines italiennes et son patrimoine familial.

A propos de sa créatrice Sandrine Barabinot

Sandrine Barabinot vient du monde de la mode, du prêt à porter où elle travaillé pour de grandes enseignes. Un jour, elle décide de tout quitter et, inspirée par ses voyages, de lancer sa marque de bijoux. En 2006 naît Rita & Zia. Aujourd’hui, ses créations s’exportent dans le monde entier. En France, à Dubaï, en Pologne, aux Etats-Unis et au Liban.

La patte de la marque

Les bijoux représentent la pensée positive et le porte-bonheur. Dans un style « bobo chic« , « gypset » et « rock« , les symboles de protection et autres gris-gris sont le style de la maison. On y retrouvera le trèfle, le crâne, le peace, l’infini, la main de Fatma, le Bouddah, l’arbre de vie et la croix.

Les sautoirs sont d’inspiration tibétaines et créés à partir de perles de bois ou de pierre semi-précieuses; bois de santal et bois d’ébène. Jade, agate, quartz, onyx ou turquoise, toutes ces perles sont montées à la main dans les ateliers genevois. Toutes ces matières sont nobles et font la renommée du Made in Switzerland de la firme.

Sandrine Barabinot revisite chaque année la ligne, en y apportant toujours des nouveautés en s’adaptant ainsi aux nouvelles tendances.

 

La nouvelle collection

No comment… just enjoy !

Vous retrouverez les modèles qui ont été mes coups de cœur dans un prochain article sur les bagues rock et oversize.

Un grand merci à Rita & Zia pour sa participation à l’élaboration de cet article. ♥♥♥

www.rita-zia.com

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*