Sarah Lavoine, ADN de l’architecte d’intérieur parisienne

Dans l’univers de l’architecture et de la décoration, chacun peut y trouver son créateur. Celui qui nous touche, face auquel nous nous reconnaissons.  J’ai découvert Sarah Lavoine il y deux ans et j’ai évidemment d’abord été surprise par son nom. Oui, elle est bien l’épouse de Marc Lavoine, le chanteur. C’est le premier raccourcit lorsque l’on ne connaît pas bien son travail. Aujourd’hui, cette créatrice est elle-même, sans que je ne songe à son mari.

Je suis fan, mordue et passionnée de décoration d’intérieur. Je change mon salon au gré des saisons où bibelots et autres objets, dont je ne me débarrasse jamais et que j’entrepose dans un local, entament une valse à chaque saison et au gré des nuances qui me feront envie. Comme j’aime beaucoup bricoler, changer la couleur de mes murs en conséquence ne me fait absolument pas peur. Nous reviendrons plus en détail sur cette frénésie de peinture dans l’article sur la « black tendance« .

Pour en revenir à Sarah Lavoine et dire ce qui me plaît chez elle, je vous invite d’abord à la connaître un peu plus et identifier son ADN stylistique.

Sarah Lavoine

Fille de Stanislas Poniatowski, longtemps directeur de VOGUE et de la décoratrice Sabine Marchal, elle descend d’une famille de la noblesse polonaise. Après des études de théâtre, philosophie et communication, Sarah Lavoine se tourne vers l’architecture d’intérieur.

Elle épouse, en 1995, le chanteur Marc Lavoine et naissent de cette union trois enfants.

L’architecte d’intérieur réalisera se premiers chantiers de décoration au début des années 2000 et crée sa société Sarah Lavoine en 2002. Elle crée et développe des ambiances, des styles habillant les intérieurs allant de la maison, du loft, aux appartements mais aussi des hôtels, boutiques et espaces de réception.

D’un style résolument parisien, mais aux allures de maison de vacances parfois, les évocations jeunes et vitaminées réveilleront parfaitement un appartement de type hausmannien. Bien heureux ces genevois qui vivent aux Eaux-Vives et auront le plaisir de s’inspirer de cette créatrice !

 La fiche personnelle BàM !

♥ Elle vit dans un appart rue Saint-Roch, le 1er arrondissement c’est son quartier

♥ Elle n’aime que le linge de lit blanc

♥ Elle aime déménager environ tous les deux ans pour changer d’énergie

♥ Elle déteste le total look

♥ Sa déco est toujours en mouvement, elle change les cadres, les peintures, les meubles

♥ Elle aime les intérieurs vivants

♥ELLE VIENT D’OUVRIR SON PREMIER CONCEPT-STORE, PLACE DES VICTOIRES A PARIS

Hotel Le Jardin de Neuilly

Dans un style coloré et sobre, les coloris y sont sourds et les matériaux chic, dessinant un confort attentionné.

En 2009, elle imagine la collection de mobilier et accessoires pour La Redoute. En 2010, elle présente une émission sur la chaîne Stylia « Design by Sarah Lavoine« , publie son ouvrage « Architecture d’intérieur » aux éditions La Martinière et ouvre sa première boutique à Paris, Rue Saint Roch.

Matières et athmosphères

Elle dit : »Le jeu des matières fait naître des émotions« . Et c’est tout à fait le sentiment que j’ai eu en visitant son nouvel hôtel Le Roch Hôtel à Paris (découvrez l’article consacré à ce magnifique établissement). Elle affectionne particulièrement, dans les tissus, les lins épais tissés, les laines et cotons laqués. Elle travaille avec le corian pour les plan de vasques de salle de bains et cuisines par exemple, le métal patiné, que l’on retrouve dans ses tables basses noires qui apportent un style détendu et péchu à votre salon. Mais aussi, les tapis de peau, chèvre, antilope, lainages épais, shaggy et tissages berbères, rappelant les voyages et la maison de vacances.

Les atmosphères qui se dégagent de son style et son travail sont contemporains mais chaleureux. Personnellement, c’est ce qui m’a fait crocher. J’étais fatiguée d’être à couteaux tirés entre un style shabby chic beaucoup trop romantique, ce qui ne me correspond pas. Impersonnel, kitsch et commercial à l’excès, puisque ce style est vu, revu et usé par les grandes enseignes de magasin de décoration à la chaine. Mais d’un autre côté, le moderne froid et minimaliste n’était pas pour moi non plus. Je bloquais à décorer, à épurer et j’avais sans cesse la sensation de vivre dans une salle d’attente. J’ai besoin de vivre entourée d’objets qui me rappellent les moments de ma vie, sorte de gris-gris qui animent ma maison.

Un jour, je découvre Sarah Lavoine dans un magazine de décoration et là, coup de foudre !

Elle combine tout avec une telle clarté. Les couleurs ne sont jamais utilisées jusqu’à saturation. Les blancs illuminants côtoient les noirs, les bleus turquoises et les roses pâles etc… Je vous ai préparé un petit pèle-mêle des mes associations préférées chez cette artiste que je vous invite à découvrir.

 

Nuanciers de peinture, accessoires, tissus et bougies

Les miroirs Sarah Lavoine

La peinture

Présente dans toutes ses scènes de décor, je dirais qu’à première vue, on ne soupçonnerait pas un instant que les couleurs qu’elle choisit puissent autant s’accorder avec le reste du mobilier et compléments. Et pourtant, avec la magie et le talent qui la caractérisent, elle bluffe son public.

Les tissus

coussins sarah lavoine

ELLE DECORATION

Vous pourrez découvrir en première page cover du numéro de décembre un appartement aux influences de cette artiste.

Très bonne lecture et découverte si Sarah Lavoine est encore une inconnue pour vous…

(Visited 77 times, 1 visits today)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*