Inspiration Hôtel de charme : Le Roch de Sarah Lavoine

Rue Saint Roch

Cette rue n’est pas un choix de hasard, elle est celle du quartier de Sarah Lavoine. Elle y vit. Ses enfants y vont à l’école. Elle y a ses boutiques. Décorer cet hôtel dans cette rue lui était donc cher. En collaboration avec l’architecte Vincent Bati, Sarah a créé toute la décoration et l’architecture d’intérieur de ce merveilleux lieu. Oui, « merveilleux« . C’est un lieu à part, magique, énigmatique et pourtant si familier.

Dernier né de la marque Sarah Lavoine et condensé du talent de l’architecte d’intérieur, j’ai eu le plaisir de séjourner au Roch Hôtel à Paris. Cet établissement n’est pas le premier qui a reçu la touche et le savoir faire de Sarah Lavoine, mais celui-ci est marqué par une inspiration plus sombre. On le sait, l’architecte d’intérieur utilise toute la palette de couleurs pour marier le mobilier, les tissus et les ton de peintures murales. Mais dans le pièces communes de ce nouvel hôtel, le noir est plus marqué et ça tombe bien parce que dans BàM pour le premier article déco, c’est la « black tendance » qui mène la danse.

Pour le blog, j’ai dû choisir le premier hôtel dans lequel seraient shootées le photos de tenues et autre scènes en rapport avec la thématique du lancement du blog. Je voulais d’abord m’axer sur un établissement plus propice aux photos car avec un fond blanc, qui serait peut-être plus facile et flatteur à mon teint. Et puis, je me suis dit que non. Sarah Lavoine est une créatrice qui me tient à coeur. Je m’intéresse à son travail depuis deux ans déjà et chacun de ses travaux me plaît. Il était donc logique et naturel que le premier shooting hors Genève se fasse dans son nouvel établissement. Et comme un blog doit être un journal presque intime de la personne qui le rédige, j’ai souhaité jouer la carte de l’authentique depuis le début, quitte à ne pas rentrer dans les codes de lieux visités par d’autres bloggueuses.

 

Nous avons donc rapidement pris contact avec l’équipe gérant la presse et nous sommes rendus sur Paris pour y séjourner. Dès mon arrivée à la Rue Saint Roch et au contact du personnel de la réception et conciergerie de l’hôtel, le ton est donné.

Malgré le faste du décor dans lequel le client est plongé immédiatement, le personnel est très accessible, souriant, calme et authentique. La gentillesse des personnes qui se sont occupées de notre séjour et leur sens de l’humour, toujours teinté de discrétion, sont autant de qualités qui me feront revenir à titre privé dans cet hôtel, c’est sûr. Car malgré le timing serré des deux jours qui se présentait à nous, j’avais plaisir à me retrouver dans le salon cosy de l’hôtel pour décompresser et me sentir touriste dans la ville avec ses plaisirs sans les inconvénients. Je m’y suis sentie comme dans un écrin, une boîte… J’adore les boîtes !

 Au Salon

Dans le salon principal, ambiance feutrée, intime, calme, sensuelle. On se sent protégé par les tons sombres, magnifiquement accordés aux ocres, jaunes, verts, imprimés dont seule Sarah Lavoine a le secret du mélange. Velours et lumières indirectes, apaisent et subliment. Le feu de bois apporte un confort casanier surprenant. Le week-end de premier shooting pour le blog dans la capitale de la mode ne fût pas de tout repos. Et passé la porte de l’entrée de l’hôtel et ses grands rideaux en velours noirs, la détente s’emparait de moi instantanément. J’imagine donc parfaitement le sentiment éprouvé par des touristes américains visitant la ville qui se laissent porter par l’accueil de cet hôtel. Je m’y suis rendue pour le travail et pourtant, je m’y suis sentie en vacances.

Au restaurant-bar et sa verrière aux tables de bistrot parisien

Présentée en plein milieu de l’espace restaurant trône une table… on s’approche et là, c’est un carnaval de bonbons à la disposition de l’hôte… Tentation !

Sur cette photo, où visiblement je suis en manque de sommeil (!), je porte une robe fendue en velours de Zara qui s’accordait à merveille avec la décoration. Très facile à porter pour les fêtes, le velours reste un classique.

Le SPA

Se prélasser en plein cœur de Paris est un luxe sans pareil. Personnellement, je suis frustrée car je n’ai pas pu en profiter. Il faudra donc y retourner.

Les chambres et suites

L’hôtel n’en comporte que 37. Mais alors quel plaisir pour les yeux ! Les finitions sont sans pareil. Les dernières technologies en domotique et l’illumination sont de haut niveau. Je me suis sentie comme « un coq en pâte« , ou peut-être serait-il plus glamour de dire « comme une princesse« . Les matières sont nobles, les bois en noyer pour les sols et marbres subliment les couleurs, tissus et mobilier. Les lits sont toujours d’un blanc immaculé. Normal, Sarah Lavoine n’aime que le linge de lit blanc.

Et puis comme j’ai eu l’occasion de jouer à la cliente, si, si quand même un peu, j’ai particulièrement apprécié la douche tombant en une pluie tropicale dans cette cabine au carreau de terre cuite au four vieux rose. Tout les détails de la chambre sont un régal pour tout passionné de décoration ! Les rideaux en velours quadrillent comme il se doit l’espace. Si, comme moi vous aurez la chance d’être sous les toits, les velux qui laissent apparaître les toits de Paris sont flanqués d’encadrements blancs comme des tableaux d’une scène magique… Ah Paris !

Le petit détail sympa : chaque chambre à sa sono bluetooth Marshall.

On peut prendre son bain avec vue sur sa chambre. Mais si vous souhaitez de l’intimité, ses fenêtre indiscrètes et voyeuses ont leur volets en bois laqué.

Mais  pendant ce temps dans ma chambre …

L’inauguration

Pour son inauguration cet hôtel aura vu le tout Paris et du beau monde…

 

Remerciements à toute l’équipe de Sarah Lavoine qui nous a chaleureusement accueilli pour le blog, nous laissant disposer de tout l’hôtel. Merci pour leur aide et d’avoir supporté pendant deux jours les ballons géants BAM qui se sont baladés dans tout l’établissement !!

A très vite ! ♥♥♥♥

 

(Visited 65 times, 1 visits today)

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*